Le Caou (Merville)

Histoire :

 Les Mervillois sont appelés des CAOUS, c'est-à-dire des chats en patois picard et cela depuis l'an 1566. Le milieu de la décennie de 1560 à 1570 a été particulièrement éprouvant pour les habitants de la vallée de la Lys qui ont connu tout à la fois une terrible famine et la révolte des protestants.
A Merville, comble de l'horreur, le 20 août 1566, ils enfermèrent un chat, symbole de la luxure et parfois représentation du diable, dans le tabernacle de l'église paroissiale. C'est pour cette raison que les Mervillois ont été baptisés du nom de CAOU
Après la 2ème guerre mondiale, pour relancer la cavalcade de Pâques, des Mervillois, dont l'abbé Georges DUCROQUET et Monsieur Pierre BART firent réaliser plusieurs géants, dont MARMITON 1er et TINTIN et TITINE. Ensuite, il fut question d'un CAOU.
La 1ère sortie de ce géant a eu lieu le 11 avril 1955. Celui-ci a été réalisé par la J.A.C, sur l'initiative d'un fils de cultivateur, AMAURY DESPREZ, domicilié à la REINETTE, qui a malheureusement été tué en Algérie. L'armature du CAOU était en grillage. Son pelage était constitué par de la ouate donnée par un pharmacien, Monsieur jean LECOMTE, prédécesseur de Madame VANBREMEERSCH.
 La construction du CAOU a été exécutée dans la ferme de COURTEFOY, propriété de Monsieur Liévin TAFFIN. Pendant plusieurs années, ce sont des membres de la J.A.C qui se sont occupés de promener le CAOU à l'occasion de la cavalcade. Ensuite, après la dissolution de la J.A.C, c'est le M.R.J.C (Mouvement Rural de la Jeunesse Catholique) qui a pris le relais. Ce premier CAOU n'était pas articulé. A l'origine, le char était tiré par quatre chevaux et ensuite par un tracteur.

 

 

Les Mervillois sont appelés des


Le 2ème CAOU : Contrairement au premier CAOU celui-ci est couché. La tête était beaucoup plus belle. Aux extrémités du char il y avait quatre chats musiciens. Les têtes étaient articulées. Le CAOU a été acheté par l'A.PE.L. à une association de Bourbourg. Dans cette ville, il avait servi à l'occasion d'un carnaval. Ce CAOU n'aurait été promené que deux fois dans les rues de MERVILLE en 1986 et en 1987. L'A.P.E.L. ne sachant où le mettre à l'abri, là confié à un cultivateur. Comme le char tenait beaucoup de place dans sa grange, celui-ci l'aurait relégué dans une prairie. Les chats étant en carton, après l'hiver il n'en est plus rien resté.


Le géant actuel : En février 1998, lors d'une réunion de la commission de la jeunesse, présidée par Patrick MULLIEZ, Conseiller Municipal, des jeunes émirent le vœu que soit reconstruit un Caou Géant. Mis au courant, René DUTRIEZ trouva cette idée excellente et il fonda au mois de juin de la même année, une association " Les Amis du Caou " dont l'objectif était la réalisation de ce géant. Elu président de l'association, René DUTRIEZ fit appel comme maître d'œuvre à un constructeur de géants de LILLE, Albert UYTTENHOVE, un véritable artiste. C'est sous sa direction que quelques volontaires de l'association, tous bénévoles, construisirent le géant. Contrairement à ses deux prédécesseurs, le géant actuel, au poil gris, est porté à dos d'homme



Carte d'identité

Date de Naissance:   Février 1998

Hauteur :  5 m

Poids :  105 KG

Mode de déplacement: Porté 

Nombre de Porteurs:   2

Date du Baptême : 08 Avril 2000

Parrain:
Henri le Douanier(GODEWAERSVELDE)

Marraine:
La Belle Roze (ARDRES.)

Fabricant du géant :Albert Uyttenhove
Propriétaire : Les amis du caou

Gestion du géant : Les amis du Caou

Accompagnement :

 

Site internet : http://www.les-amis-du-caou.com/index.htm

Facebook : https://www.facebook.com/merville.lecaou

 

Photo du géant

Localisation



La fiche du géant

Télécharger
fiche_caou.pdf
Document Adobe Acrobat 1.4 MB

Pour aller plus loin


Galerie d'images

Attention, le contenu de ces pages est protégé par les lois de la copie. Vous pouvez Néanmoins les utiliser à des intentions pédagogiques pour les écoles ou les centres aérés avec l'accord de l'auteur

© R.CARTON et J-D FAUCQUENOY pour la Fédération des Géants du Nord de la France Tous droits réservés. Toute reproduction totale ou partielle interdite, loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d'auteur.