Jeanne Maillotte (Lille)

Histoire

Jeanne Maillotte, héroïne légendaire.

Un récit du XIXe siècle évoque un épisode historique lillois situé dans le contexte des conflits religieux du XVIe siècle entre catholiques et protestants : le 29 juillet 1582, une bande de  Hurlus aurait attaqué la ville de Lille par le faubourg de Courtrai, provoquant la stupeur de la population.

Une cabaretière du nom de Jeanne Maillotte travaillant dans une échoppe de la place aux Bleuets aurait alors alerté les archers de la confrérie de Saint Sébastien et galvanisé la résistance des habitants au point de parvenir à repousser cette attaque.

Si l'existence de ce personnage n'est pas prouvée, la légende a eu du succès, suscitant des œuvres d'arts, chansons populaires (un poème du chansonnier Alexandre Desrousseaux par exemple) et l'inauguration d'une statue à Lille en 1935, œuvre d'Edgar Boutry.

Elle est devenue le symbole du courage des femmes lilloises.

Jeanne Maillote est une femme importante pour la vie du vieux Lille.

 

Mais, on la dit aussi marchande de légumes sur la grande place de Lille et avec l’aide des femmes du quartier, auraient mis en fuite les hurlus en les aveuglant avec de la poussière et des cendres ...
Toutefois, la première hypothèse semble plus probable puisque l'on trouve sur un tableau la scène montrant Jeanne armée d’une hallebarde et accompagnée d’archers (vue du château de Courtrai, Jeanne Maillote repoussant les Hurlus, conservé au Musée des Beaux-Arts de Lille).

 En 1821 et en 1978, le vieux Lille était déjà représenté par une géante sous les traits de Jeanne Maillote (ces deux géantes ont disparu).

La forme actuelle de Jeanne date du 24 mai 2004, date de son baptême, ou la ville de Lille à souhaité renouer avec cette tradition du géant porté à l'occasion de Lille 2004, capitale européenne de la culture. Son chemisier blanc, surmonté d'un corset et d'une jupe rouge, rappelle les couleurs de la ville. Son capuchon, sa hallebarde (et non une hache), la rousseur de ses cheveux. Elle fût baptisée à l'endroit même ou, d’après la légende, elle repoussa les Hurlus, c'est à dire porte de Gand.



Carte d'identité

 Date de Naissance:  mai 2004

 

Hauteur :  3 mètres 85

 

Poids : 45 kg

 

Mode de déplacement: Portée

 

Nombre de Porteurs : 1

 

Date du Baptême : 22 mai 2004

 

Parrain : Grind Batiche d’Arleux

 

Marraine: Andréa de Waziers

 

Epoux : pas

 

Enfant : pas

 

Fabricant du géant : Atelier Machu

 

Propriétaire du Géant : Mairie de Lille

 

Gestion du géant : « Les amis des géants de lille"

 

Site internet :

Facebook : https://www.facebook.com/lesamisdesgeantsdelille/?ref=ts&fref=ts

Photo du géant

Localisation



Pour aller plus loin

Une page sur Jeanne Maillotte sur le site chez nouzautes   http://nouzautes.free.fr/celebrites/Jeanne%20Maillotte.htm

 

Un poème sur l'histoire :

Mille cinq cent ans deux y ajoutant huitante
Mois de juillet vingt neufvienne jour,
L’ ennemi ravageant tout à l’ entour,
Embrasait les faubourgs d’une flamme effroyante

A l’ instant les archés d’une main vigilante,
Montrant virilement leur extrême devoir
Firent bondir leurs arcs puis fleches pleuvoir.
Sur l’ heretique teste de la troupe nuisante.

Si bien qu’il fut contraint malgré leur hardiesse
Et ses vaillants efforts esbloui de frayeur
Qu’ il apprestoit sur nous a son grand deshonneur,
De fuir larde de traits d’une agile vitesse.

Ainsi s’esvanouit la Canaille enragée
Soyons donc hardy comme confrères ons estés
Puisque par leur valeur la troupe des archés
A si bien repoussé la bande outrecuidée

Maillotte leur hotesse, en vrai amasonne
Creniant Dieu createur et hainat les Hurlus
Contre ces hérétiques va s’en courir sus
L’ allebarde enfonstant au corps de leur personne

 


Galerie d'images

Attention, le contenu de ces pages est protégé par les lois de la copie. Vous pouvez Néanmoins les utiliser à des intentions pédagogiques pour les écoles ou les centres aérés avec l'accord de l'auteur

© R.CARTON et J-D FAUCQUENOY pour la Fédération des Géants du Nord de la France Tous droits réservés. Toute reproduction totale ou partielle interdite, loi du 11 mars 1957 sur la protection des droits d'auteur.